Blog

Assurance

L’assurance habitation et l’assurance emprunteur sont des assurances auxquelles il convient de souscrire afin de pallier à des désagréments que peuvent causer certaines situations. Ce sont des assurances qui peuvent aussi être changées ou résiliées dans certaines conditions. En quoi consistent réellement ces deux assurances ? On vous dit tout.

Quelle assurance pour quel logement ?

Quelle assurance pour quel logement ?

L'assurance logement a pour but de protéger les biens familiaux, qu'il s'agisse d'une maison ou d'un meuble, ainsi que la responsabilité civile des résidents. En cas de réclamation et conformément à la garantie signée, ce contrat prévoit un remboursement partiel ou...

Comparatif des assurances habitation

Comparatif des assurances habitation

Nul n’est à l’abri d'un sinistre. De ce fait, souscrire une assurance habitation permet de ne pas se retrouver avec beaucoup de charges à la suite d’un vol, d’un incendie, etc. Très pratique, cette garantie offre une certaine sécurité au souscripteur. Les différents...

Comment assurer ses biens et son domicile ?

Comment assurer ses biens et son domicile ?

Pour assurer vos biens et votre domicile, la souscription à une assurance habitation est la meilleure chose à faire. Elle fait partie des assurances indispensables de la vie quotidienne. Son objectif est de vous indemniser après la survenance d’un risque dans votre...

Les assurances habitation

Les assurances habitation sont des assurances qui protègent le logement, ses habitants et son contenu. Ces types d’assurance permettent au souscripteur de recevoir une indemnisation en cas de sinistre dans le bâtiment.

L’assurance habitation est une obligation pour les locataires (même ceux en location meublée) et les copropriétaires. Ainsi, on distingue trois sortes d’assurances habitation selon qu’on est propriétaire, locataire ou copropriétaire.

Les assurances habitation

Les assurances habitation sont des assurances qui protègent le logement, ses habitants et son contenu. Ces types d’assurance permettent au souscripteur de recevoir une indemnisation en cas de sinistre dans le bâtiment.

L’assurance habitation est une obligation pour les locataires (même ceux en location meublée) et les copropriétaires. Ainsi, on distingue trois sortes d’assurances habitation selon qu’on est propriétaire, locataire ou copropriétaire.

L’assurance propriétaire

Elle est destinée aux propriétaires qui désirent protéger leurs biens immobiliers, leurs mobiliers sans oublier leur responsabilité civile. Les sinistres couverts par cette assurance dépendent du niveau de garantie. Il y a notamment le vol, le vandalisme, l’incendie, les catastrophes naturelles et technologiques. Le souscripteur a la possibilité de personnaliser son contrat grâce à des garanties « situationnelles ». Ces garanties peuvent concerner une piscine, un animal, un bien situé à l’extérieur du bâtiment, etc.

L’assurance copropriétaire

Elle est constituée de deux contrats. Le premier est une assurance personnelle qui comprend la responsabilité civile ainsi que la protection des biens mobiliers du copropriétaire. Le second est une assurance couvrant l’immeuble et les parties communes. Cette dernière est généralement gérée par l’association des copropriétaires, mais pas forcément. Pour cette raison, il est recommandé de se renseigner auprès de l’association ou de l’ancien propriétaire du logement.

L’assurance habitation est une obligation pour les locataires (même ceux en location meublée) et les copropriétaires. Ainsi, on distingue trois sortes d’assurances habitation selon qu’on est propriétaire, locataire ou copropriétaire.

L’assurance locataire

Cette assurance permet au locataire d’être indemnisé en cas de sinistres dans le local en bail en fonction des conditions émises dans le contrat. Le contrat comprend aussi la responsabilité civile devant servir au remboursement les dommages subis par autrui ou par le bâtiment sous la responsabilité du locataire.

L’assurance locataire n’est pas une exigence de la loi comme l’assurance automobile. Néanmoins, elle est exigée par les propriétaires avant l’intégration du local. Ils considèrent cette assurance comme une garantie essentielle et indispensable. Pour souscrire à une assurance habitation, il faut s’adresser à une société d’assurance, un courtier, une banque ou bien un agent général d’assurance.

Les assurances emprunteur

Les assurances emprunteur sont une catégorie d’assurance à laquelle souscrit un emprunteur dans le cadre de la signature de son contrat de prêt. Elles ont pour rôle de couvrir l’emprunteur en cas de décès, d’incapacité, de perte d’emploi, d’invalidité. Elles permettent aussi au prêteur d’être indemnisé. En effet, c’est à l’institution prêteur que l’assureur verse selon les cas, la totalité ou une partie des échéances.

L’assurance emprunteur n’est pas une obligation faite par la loi à l’emprunteur. Toutefois, elle est exigée par les prêteurs. Parfois, les frais sont inclus dans le coût global du crédit. Néanmoins, il est aussi possible pour l’emprunteur de signer son contrat dans un établissement autre que l’institution chez qui il fait son prêt. Il peut s’agit d’un assureur ou d’un courtier en assurance.

Les assurances emprunteur divergent en fonction des garanties et de leurs modalités. Ces garanties sont déterminées sur la base du type d’opération, du type de prêt, de l’âge, de la profession et de l’état de santé de l’emprunteur.

Changer ou résilier son contrat d’assurance

Même après la signature de son contrat d’assurance, la loi donne la possibilité à l’emprunteur de changer ou de résilier son contrat. Toutefois, un tel changement ou résiliation ne peut se faire que dans certaines conditions :

• À tout moment pour un contrat d’un an minimum. Il s’agit d’une disposition de la loi Hamon en vigueur depuis 2015 ;

• Dès la réception de votre avis d’échéance comme le prévoit la loi Châtel en date de 2005 ;

• À la fin du contrat d’assurance en respectant les deux mois de période de préavis et en envoyant une note recommandée avec accusé de réception à l’assureur ;

• Lors de changement de situation qui engendre une hausse tarifaire. Dans ce cas, il faut envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai de trois mois au plus après la survenue du changement ;

• En raison d’augmentation de la prime d’assurance (hors taxes). En cas d’existence d’une clause de révision dans le contrat, il faudrait que celle-ci ait été bafouée avant que l’assuré ne puisse résilier son contrat.

Notez qu’en ce qui concerne les assurances habitation, l’assureur a le droit de résilier le contrat sans aucune justification ou pour non-paiement. Il faut cependant qu’il respecte un préavis de 2 mois avant la date d’échéance. Une procédure précise est requise dans le second cas.